J’ai peur d’un événement à venir, combien de temps à l’avance faut-il s’y prendre ?

On me pose souvent la fameuse question « combien de séances faut-il ? », mais on oublie facilement un facteur assez crucial : le temps à prévoir avant un événement important qui nous inquiète.

Traiter ses allergies avec l’hypnose, c’est possible ?

Ca y est, depuis plusieurs semaines, le pollen est partout. Il recouvre chaque surface extérieure d’une fine pellicule jaune. Yeux rouges, nez qui coule, éternuements, éruptions cutanées, un festival de symptômes forts désagréables. Et si la solution pour s’en débarrasser était dans l’inconscient ?

Combien de séances me faudra-t-il pour régler mon problème?

En voilà une question bien délicate. Combien de temps faut-il pour se libérer d’une phobie qui nous poursuit depuis l’enfance, rompre un schéma répétitif et construire une nouvelle façon de vivre, vaincre sa timidité pour oser prendre la parole en publique ou encore arrêter de fumer?

Amener l’hypnose au bureau

Faire de l’hypnose au bureau et prendre quelques minutes pour se recentrer, recharger ses batteries ou se mettre « dans une bulle » pour ne plus être dérangé par ce qui se passe autour de nous peut nous faire gagner de l’énergie et un temps considérable.

Auto-hypnose et méditation: quelle différence?

Il arrive parfois que l’on me demande, à la suite d’une séance ou lors d’un cours que je donne, s’il y a une différence entre l’auto-hypnose et la méditation et si oui, laquelle?

Mieux vivre une période de chômage avec l’hypnose

photo credit: Sole Treadmill <a href="http://www.flickr.com/photos/149902454@N08/35415181771">job</a> via <a href="http://photopin.com">photopin</a> <a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/">(license)</a>

photo credit: Sole Treadmill job via photopin (license)

Il y a tout juste deux ans, j’ai fait un bref passage au chômage. Même si l’expérience fut brève, elle n’en a pas été moins perturbante. Je ne m’y attendais pas, c’était injuste et effrayant. Ca ne faisait pas partie de mon plan et je me sentais perdue.

Après le choc du licenciement, il y a eu la montagne administrative pour l’inscription au chômage. Des pages et des pages de formulaires à remplir, des justificatifs à fournir, des calculs incompréhensibles pour savoir à quoi j’aurai droit et quand, suivi de pénalités tombées de je ne sais où. Par chance, les rapports avec ma conseillère au chômage étaient relativement bons et je n’avais pas trop de comptes à lui rendre. Mais je sais que ce n’est pas toujours le cas et que cela peut être difficile.

En plus de ressentir l’échec personnel, je commençais très vite à ressentir les effets de l’échec social. Au lieu de me lancer un simple «Salut, ça va?», certaines personnes me disaient «Alors, toujours au chômage?». J’avais honte et de moins en moins confiance en moi.

Heureusement, tout ceci n’a duré que quelques mois. J’étais bien soutenue et entourée par ma famille et mes amis. Mais j’ai quand même été blessée, affaiblie. J’étais anxieuse et me sentais incompétente.

Trouver les ressources pour surmonter le chômage

Le chômage nécessite une attention particulière. Pour reconstruire l’estime et la confiance en soi d’une part mais aussi pour trouver et garder la motivation dans la recherche d’emploi.

Si vous êtes dans cette situation, cela peut aussi être le moment de faire le point, trouver ce que vous souhaitez réellement faire dans votre vie ou même vous lancer un nouveau challenge, entreprendre une formation, etc.

Les outils d’hypnose que je propose vous aideront à retrouver le calme et la confiance, mais aussi à identifier vos forces, vos qualités et vos attentes envers l’avenir.

L’apprentissage de l’auto-hypnose vous permettra de vous focaliser sur ce que vous avez à faire et à mieux gérer le stress lors d’un entretien d’embauche.

Vous avez le droit de vivre cette expérience dans la paix, avec la conviction que cela est temporaire et que vous méritez le job parfait pour vous.

5 étapes pour mieux vivre une période de chômage

  1. N’ayez pas honte
    Vous n’êtes pas seul-e. Vous n’êtes ni la première, ni la dernière personne personne à traverser cette épreuve. Tout ceci n’est que temporaire.
  2. Ni votre travail, ni le chômage ne défini qui vous êtes et ce que vous valez
    Découvrez votre véritable vous, ce qui vous importe vraiment, ce que vous aimez faire.
  3. Ne gardez aucune rancoeur
    La colère et les reproches ne vous feront que du mal. Laissez derrière ce qui vous a blessé et allez de l’avant. Un petit changement de perspective peut faire des miracles.
  4. Restez proactifs
    Sortez, faites de l’exercices, lisez des livres de développement, bref: changez-vous les idées! Accordez-vous du temps pour vivre et respirer. Structurez votre journée pour avoir le bon équilibre entre recherche d’emploi et bien-être.
  5. Ayez confiance
    Encore une fois: tout ceci n’est que temporaire. Vous allez survivre à cette période et tout ceci sera bientôt derrière vous. N’hésitez pas à vous entourer de personnes qui vous aiment et croient en vous.