Articles

J’ai fait une séance d’hypnose et ça n’a rien changé. Pourquoi ?

photo credit: SomeDriftwood via photopin cc

photo credit: SomeDriftwood via photopin cc

 

L’hypnose n’est pas une solution miracle, un sérum de vérité ou une formule magique soufflée à l’oreille du client. Pour qu’un changement puisse se faire, la personne doit être motivée, prête à s’investir personnellement, à se remettre en question. Aucun thérapeute ne peut aller contre la volonté du client. Il peut lui apporter un soutien, aider à ce que le changement soit le plus doux possible. L’hypnose est comme une béquille sur laquelle on s’appuie le temps de réapprendre à marcher. Elle rassure, redonne confiance.

Qui ne s’est jamais dit « il faudrait que je fasse plus de sport, c’est bon pour ma santé » ? Alors, tout fier et motivé, vous vous payez un abonnement à la salle de gym en bas de la rue, y allez chaque semaine et petit à petit, pour une raison ou une autre, n’y allez plus qu’une semaine sur deux, une fois par mois et finalement plus du tout. Il y a un tas d’explications et d’excuses pour laisser tomber cette idée de départ qui était pourtant bonne. Pourquoi ? La volonté en est souvent la cause. Oui, faire plus de sport serait bien, en théorie. Mais qu’est-ce que j’y gagne, concrètement ? Est-ce que j’ai envie de « sacrifier » du temps libre pour m’enfermer dans une salle de gym 3h par semaine ? La même chose se passe en hypnothérapie : est-ce que je veux vraiment changer ou est-ce que ce serait simplement bien pour moi ?

Mes clients qui cherchent à arrêter de fumer arrivent parfois à un point où la cigarette les dégoûte. Ils deviennent plus sensibles à son goût, son odeur, à la couleur jaunâtre qu’elle laisse sur leurs doigts. Et ils décident, malgré ces signaux du corps, de continuer à fumer. « Vous comprenez, socialement, je ne peux pas. Les copines sortent toutes pour fumer, je ne veux pas rester dedans toute. Au bureau, c’est à la pause clop’ que tous les ragots se racontent, ça m’aère, me fait trop de bien. Etc. ». Tant que ce qu’on a à gagner en changeant n’est pas plus important que ce qu’un comportement, même dangereux, nous apporte, changer correspond à un sacrifice. Pourquoi les femmes enceintes ont beaucoup moins de peine à arrêter de fumer que les personnes fortement poussées par leur conjoint/e?

Mais parfois, malgré toute la volonté du monde, la peur de l’échec ou du regard des autres, un manque de confiance en soi créent des blocages certains à travailler avec son thérapeute avant de pouvoir passer à l’étape suivante.

Une séance d’hypnose n’est parfois pas suffisante. Une thérapie brève peut dans certains cas comprendre une dizaine de séances. Il faut accorder à son corps et son esprit le temps de changer et ne pas baisser les bras trop rapidement. Peut-être que la forme de thérapie choisie n’est pas la bonne ou le thérapeute ne vous convient pas.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas parce que les résultats désirés ne sont pas venu que vous ne devez pas persévérer. Peut-être que ce n’était simplement pas le bon moment pour entreprendre un travail sur vous. Par exemple, le stress des fêtes de fin d’année n’est peut-être pas le moment idéal pour entamer un régime.

Si vous avez des questions ou souhaitez fixer un rendez-vous, n’hésitez pas à me contacter au 079 935 66 31 ou par mail à l’adresse info@melhypno.ch.

Suivez-moi sur ma page Facebook!

 

Séances de groupe pour arrêter de fumer

photo credit: Dirigentens via photopin cc

photo credit: Dirigentens via photopin cc

Chaque fumeur s’est un jour dit qu’il voudrait arrêter de fumer et pourtant cela paraît parfois si difficile. Les motivations ne sont pas toujours les bonnes et la peur de ne pas y arriver, entre autres, sont souvent un frein. Lorsque l’on est sous hypnose, nous nous adressons au subconscient, cette partie de nous qui a peur de changer et qui provoque divers blocages. Grâce aux suggestions positives, le subconscient peut être rassuré et les mécanismes de ce dernier peuvent être alors reprogrammés pour permettre à la personne d’atteindre son objectif plus facilement.

Je donnerai des séances de groupe à l’Université Populaire de Bienne quatre vendredis, du 14 novembre au 5 décembre 2014.

La première séance débutera par une introduction à l’hypnose, pour mieux comprendre de quoi il s’agit et comment cela fonctionne. L’hypnose peut fasciner ou inquiéter, il est donc important que les participants soient à l’aise avec le concept. Suite à cela nous débuterons les séances d’hypnose.

Cliquez ici pour vous inscrire!

Qu’est-ce que l’hypnose et comment ça marche ?

photo credit: wecand via photopin cc

photo credit: wecand via photopin cc

Pour débuter ce blog dédié à l’hypnose, il me semblait normal de commencer par une petite introduction de l’hypnose.

L’hypnose est un état de conscience modifié tout à fait naturel que nous connaissons tous. Nous nous mettons dans un état hypnotique très léger plusieurs fois par jour. Par exemple, vous est-il déjà arrivé de rouler en voiture et, une fois arrivé sur place, ne plus vraiment vous souvenir du chemin que vous avez pris ?

Il existe plusieurs états hypnoïdes comme l’hypnose éveillée, la rêverie, l’état hypnopompique et hypnagogique (lors du réveil et quelques minutes avant de s’endormir) et l’imagination.

L’hypnose est un état dans lequel l’esprit critique est mis de côté au profit de la pensé sélective. C’est l’esprit critique qui nous permet de juger. Il nous permet de faire la distinction entre chaud et froid, sucré et salé, grand et petit, noir et blanc. Si nous pouvons dépasser cette capacité à juger de façon à ne plus faire la différence entre le chaud et le froid, nous pouvons faire place à la pensé sélective. Donc en somme, lorsque l’on est hypnotisé, on est tout à fait éveillé, mais notre attention se focalise sur autre chose. Notre subconscient ne connaît pas la différence entre ce qui se passe vraiment et ce qui est imaginé. C’est donc au subconscient que l’on s’adresse pour faire des suggestions positives.

L’état de conscience dans lequel nous sommes en hypnose s’apparente à ce que l’on ressent lors d’une méditation. Ce n’est pas une perte de conscience ou de volonté. La personne sous hypnose est donc maître de ses décisions.

L’hypnose peut être utilisé de plusieurs manières, que ce soit pour gérer les éléments qui posent problèmes, maximiser les compétences ou le divertissement. Il existe plusieurs « écoles». La plus connue est probablement l’hypnose eriksonnienne. C’est une méthode plus imagée qui utilise beaucoup de métaphores. L’hypnose que j’utilise s’appelle l’hypnose classique. Certains pensent qu’il s’agit d’une « vieille hypnose », avec le pendule par exemple, mais il n’en est rien. L’hypnose classique a beaucoup changé et d’ailleurs, l’hypnose erksonnienne en est une évolution.

L’hypnothérapie est un moyen très efficace pour nous aider à régler des problèmes que nous avons comme vouloir arrêter de fumer, perdre du poids, se libérer d’une phobie et bien d’autres choses.

Je suis hypnothérapeute certifiée par la National Guild of Hypnotists depuis mars2012 et pratique l’hypnothérapie dans mon cabinet à Bienne (Suisse).

Si vous avez des questions ou souhaitez fixer un rendez-vous, n’hésitez pas à me contacter au 079 935 66 31 ou par mail à l’adresse info@melhypno.ch.