Articles

Perte de poids: et si l’EFT était la solution?

EFT et perte de poids

 

Même s’il a mis du temps à se montrer l’été s’est joyeusement installé chez nous. Malgré son lot de festivités (grillades, apéros, et j’en passe) l’été est aussi un moment où les médias nous assomment de messages culpabilisants, camouflé par des «aimez-vous comme vous êtes!». Il faut à tout pris retrouver la ligne et raffermir ses jambes, pour être belle en maillot de bain sur la plage ! Pas étonnant qu’avec ce mitraillage, beaucoup de personnes luttent contre leur poids.

Et si aujourd’hui je vous disais que le meilleur moyen pour perdre du poids et vous sentir bien dans votre corps était de commencer par le traiter avec bienveillance ?

Notre mental joue un rôle tout aussi important en ce qui concerne la gestion de notre poids que ce que nous mangeons et combien d’heures nous passons à nous entrainer. Ces deux derniers points jouent bien entendu leur rôle. Mais vous avez certainement dans votre entourage une connaissance constamment au régime qui ne perd pas un gramme et à l’inverse une autre personne qui ne fait aucun effort et garde pourtant une ligne parfaite. Peut-être même que vous vous reconnaissez dans un de ces deux profils.

Pourquoi cette «injustice» ? Et si la réponse se trouvait dans la fameuse hormone du stress: le cortisol? Lorsque son taux est élevé, le corps résiste à la perte de poids. De plus, nous avons naturellement tendance à manger plus lorsque nous sommes stressés.

J’en reviens donc à l’impact de notre mental sur la gestion du poids. En effet, au cours de la journée nous faisons face à de nombreux événements stressants. Que ce soit les tracas du quotidiens ou spécifiquement le stress créé par l’obsession de perdre de poids.

L’EFT est une méthode qui a prouvé son efficacité pour la gestion du stress. Le simple fait de tapoter les différents points situés sur notre corps suffi à le faire baisser.

Parallèlement, l’EFT vous permettra de vous défaire de vos croyances limitantes (les fameux «de toute façon je n’y arriverai jamais») et autres comportements d’auto-sabotage, hérité de vos expériences et de votre enfance, qui vous empêchent de devenir la personne que vous souhaitez être. L’EFT vous apprendra comment gérer ces difficultés et guérir la partie de vous qui vous empêche d’évoluer.

Grâce à cette approche plus douce, vous vous concentrerez sur le plaisir plutôt que sur la frustration et sur l’appréciation plutôt que le dégoût de votre corps.

Fini la culpabilité et les régimes draconiens qui incitent à se détester et se malmener. Cela ne sert à rien. L’auto-compassion et l’acceptation de soi est la seule voie vers une perte de poids qui vous satisfasse et vous permette de vous sentir bien dans votre corps, même s’il a des poignées d’amour. Grâce à l’EFT, vous aurez aussi plus de plaisir à nourrir votre corps avec des produits sains, bouger tout en vous autorisant des petits plaisirs.

Si vous avez toujours eu du mal à vous accepter tel que vous êtes, l’EFT est définitivement un magnifique exercice à apprendre et utiliser. En savoir plus sur l’EFT

Qu’est-ce que l’EFT et à qui cela s’adresse?

 

L’Emotional Freedom Techniques (EFT) est, comme son nom l’indique, un ensemble de  techniques de libération émotionnelle, accessible à tous, efficace, très douce et dont les résultats sont habituellement durables.

« La cause de toutes les émotions négatives est une perturbation dans le système d’énergie du corps. »

Chaque émotion que nous expérimentons est ressentie physiquement. Il existe d’ailleurs bon nombre d’expressions pour illustrer cela comme avoir la peur au ventre, avoir le cœur brisé lorsque l’on est triste. Bref, nous avons tous déjà expérimenté cela.

C’est donc au niveau du système d’énergies que l’EFT intervient. A l’inverse d’autres méthodes, l’EFT va reprendre un à un chaque événement ayant eu un impact négatif sur nous pour libérer les émotions perturbatrices ressenties à un certain moment.

Il s’agit parfois d’un événement unique, comme lors d’une agression, ou parfois d’événements répétés ayant crée une sorte de schéma. Que l’événement ait été unique ou répété, cela laisse des marques et engendre des peurs, du stress ou tout autre comportement nuisant à notre bien-être et notre épanouissement.

En EFT la connexion corps-mental est donc mise en lumière. Elle s’applique aussi bien aux douleurs physiques. Bien sûr, l’EFT ne remplace pas un traitement médical approprié, mais peut très bien l’accompagner. Il y a aujourd’hui énormément de témoignages faisant part d’amélioration voir même de résolution totale de symptômes.

Lorsqu’une émotion négative ou une douleur est ressentie, il suffira alors simplement de tapoter des points situés sur le visage, le corps et les mains tout en répétant des mots-clés associés au ressenti émotionnel et/ou physique. Facile non ?

Les points tapotés sont situés sur des méridiens, les mêmes que l’on peut observer dans la médecine chinoise, et correspondent donc également à des points d’acupuncture. Les études ont démontré grâce à des scanographies du cerveau que les neurones réagisse rapidement et positivement à cette stimulation, ce qui ramène la personne à un calme intérieur.

Ce que je  trouve magnifique avec l’EFT est sa facilité d’utilisation et son accessibilité. Bien que pour des thématiques complexes comme les dépendances ou les dépressions il soit conseillé d’être accompagné par un praticien, l’EFT peut être utilisée individuellement. Elle ne nécessite aucun matériel particulier et ne demande pas forcément beaucoup de temps pour en ressentir les bienfaits.

Se libérer des manipulateurs

5224457207_7e47fde372_b

 

Les manipulateurs, ou pervers narcissiques, sont parfois difficiles à repérer et s’en défaire n’est pas toujours facile. Que ce soit un conjoint, un collègue ou un patron, les côtoyer devient vite insoutenable. J’en ai fait l’expérience il y a peu.

Reconnaître les manipulateurs

Ces personnes, au premier abord sympathiques, charmeuses ou peut-être réservées, sont des spécialistes dans l’art de faire miroiter une situation idéale aux yeux de leurs « victimes ». Les mêmes projets d’avenir, un job parfait, des flatteries, etc.

Mais à la moindre irritation, le manipulateur se montre sous son vrai visage en se mettant en colère par exemple. Il culpabilise, critique ou dévalorise la personne, la faisant ainsi perdre son assurance, son autonomie, et le piège se referme.

Voici un petit teste très simple, mais ô combien efficace, d’Isabelle Nazare Aga pour savoir si effectivement, la personne à laquelle vous pensez est manipulatrice : Les 30 caractéristique du manipulateur

Qui sont ses victimes ?

Des personnes en situation de dépendance affective ou ayant peu d’estime d’elles-mêmes et ne s’affirmant pas, sont des proies potentielles. Le fait aussi d’ignorer l’existence de ce genre de personnes peut également nous faire baisser notre garde.

Que faire contre un manipulateur ?

Il faut éviter au maximum d’être en contact avec ces personnes car elles sont toxiques et n’ont rien de réellement positif à vous apporter ! Mais encore faut-il être conscient d’être sous leur emprise et s’en défaire demande du courage, j’en suis consciente.

En étant victime d’un manipulateur, la confiance et l’affirmation de soi sont ébranlées. Le soutien de quelqu’un peu s’avérer indispensable. Que ce soit un ami, la famille ou un thérapeute, peu importe, quelqu’un pour être épaulé positivement. La confiance en soi (et dans un second temps en l’autre) doit être reconstruite.

Et Melhypno dans tout ça ?

L’hypnose vous permettra de retrouver cette confiance perdue tout en vous accompagnant dans ce processus pour mettre un terme à la manipulation. S’affirmer « seul » face au manipulateur peut dans un premier temps faire peur, être soutenu est donc capital ! Un travail sur soit pour ne plus être victime de manipulateurs à l’avenir est aussi important. L’EFT et Access Bars sont de très bons soutiens pour libérer les émotions liées, comme la peur, la colère, la tristesse.

Si vous avez des questions ou souhaitez fixer un rendez-vous, n’hésitez pas à me contacter au 079 935 66 31 ou par mail à l’adresse info@melhypno.ch.

Rumination mentale

4596715492_4d78b96855_b

Vous est-il déjà arrivé, après une discussion avec un collègue par exemple, de vous rejouer mentalement la scène, encore et encore, vous demandant ce qu’il a bien voulu dire par «Si tu le dis» ou convaincu que vous auriez dû agir autrement?

Nouveau trouble de notre époque, la rumination mentale, ou overthinking, concernerait plus de 50% des quadras et plus de 60% des jeunes adultes. Comment en sommes-nous arrivé à ce trouble pouvant mener droit à la dépression?

Les overthinkers pensent que le pire est déjà passé, contrairement aux anxieux qui vivent dans le fameux «Et si?». Ils ne se limitent pas non plus au simple fait de réfléchir. Leurs pensées se concentrent dans un premier temps sur l’événement qui vient d’avoir lieu avant de faire des «liens» avec d’autres situations du présent, voir même du passé, faisant ainsi surgir leurs doutes les plus intimes. «Pourquoi il y a toujours un bouchon quand j’ai une réunion? Mon boss aura de nouveau une mauvaise image de moi! En plus cette idée d’habiter si loin du travail, je n’aurai jamais du prendre cet appartement avec Jules. Juste parce qu’il ne voulait pas s’éloigner de ses parents. C’est toujours lui qui décide de tout. Si je rate ce rendez-vous, je vais me faire virer. Je suis bonne à rien de toute façon.»

Le spécialiste en santé communautaire Serge Marquis parle du hamster intérieur, une métaphore de notre égo qui s’inquiète, s’affole, se fâche et rumine lorsqu’il se sent menacé, pensant qu’on lui manque de respect, qu’on le ridiculise ou pire: qu’on ne l’aime pas. «Pourquoi c’est toujours moi qui dois tout faire?»

Ruminer trop souvent et trop longtemps risque de déséquilibrer la sécrétion des hormones de stress. C’est pourquoi des problèmes de fatigue, d’anxiété ou de dépression peuvent venir avec le temps.

Lorsque le hamster intérieur se met à tourner dans notre tête, des hormones de stress sont sécrétées. Les mêmes hormones donc que celles sécrétées lorsque nous devons faire face à un danger, bien qu’en l’occurrence, il ne soit pas réel. Lorsque nos ancêtres devaient faire face à un danger imminent, la sécrétion d’hormones de stress les poussait à agir vite. Le problème est que face à une « menace » intellectuelle, on pense beaucoup moins clairement, on se «fige» et on se laisse submerger par ces pensées négatives. Il est donc important d’apprendre à reconnaître ces discours intérieurs pour pouvoir retrouver la paix de l’esprit et protéger notre santé.

Comment venir à bout de la rumination mentale?

Intégrer une méthode de gestion du stress au quotidien serait un bon début pour apprendre à gérer son hamster intérieur. La technique du Docteur David O’Hare, la cohérence cardiaque, permet d’améliorer sa capacité à gérer le stress. Durant une quinzaine de jours, faites trois séances par jour (matin, midi et soir) de six respirations profondes par minutes, pendant 5 minutes. Vous pourriez être agréablement surpris des changements que ce simple exercice a à offrir.

L’émotion liée à ce mal envahissant et épuisant est la peur. L’hypnothérapie, Access Bars et l’EFT sont trois approches idéales pour identifier cette peur, la comprendre et s’en défaire.

Si vous avez des questions ou souhaitez fixer un rendez-vous, n’hésitez pas à me contacter au 079 935 66 31 ou par mail à l’adresse info@melhypno.ch.