Sommes-nous tous hypnotiseurs?

photo credit: Nana.s_pix Pulse via photopin (license)

photo credit: Nana.s_pix Pulse via photopin (license)

 

Dans un de mes premiers articles sur ce blog, j’ai essayé de répondre à la question « sommes-nous tous hypnotisables? ». C’est une question qui revient régulièrement. C’est même une des premières choses que l’on me demande. Parfois, la personne rajoute même « moi je ne suis pas réceptif à l’hypnose ». Et pourtant, si.

 

L’hypnose est un état connu depuis des siècles et reconnu par le monde scientifique. En fait, dire que l’on n’est pas réceptif à l’hypnose revient à dire que l’on n’est pas réceptif au cinéma. Peut-être que l’on n’est pas réceptif aux comédies romantiques, cela ne veut pas dire qu’un bon thriller ne nous emballera pas. C’est pareil avec l’hypnose, il y a plusieurs façon d’induire cet état.

 

Ce qui nous mène à la question suivante: sommes-nous tous hypnotiseurs? Avons-nous tous la capacité à entrer soi-même en hypnose ou alors guider quelqu’un vers cet état? C’est vrai, puisqu’il ne s’agit pas d’un pouvoir magique mais bien d’une technique, tout le monde devrait être capable de l’induire, n’est-ce pas? Hé bien oui, c’est vrai: nous en sommes tous capables.

 

Attention, même si tout le monde est capable d’apprendre à faire des tours magie, cela ne veut pas dire qu’il est magicien. C’est pareil avec l’hypnose. Mais quand même, ça s’apprend. D’ailleurs, beaucoup le font déjà spontanément, sans forcément s’en rendre compte. Regardez les parents qui racontent une histoire à leurs enfants. Je me rappelle, quand j’étais petite, mon père nous installait à côté de lui sur le canapé et nous lisait une histoire le soir avant d’aller au lit. Il y mettait tellement d’intonations, de murmures et de silences, qu’on en oubliait le temps passer. Même les murs autour de nous disparaissaient pour nous laisser entrer dans un autre monde. On glissait sans s’en rendre compte dans nos rêves à nous. Mission accomplie. C’est ça aussi l’hypnose, ce moment où l’on glisse de l’état d’éveil vers le sommeil. Mais savait-il qu’il faisait de l’hypnose?

 

Un autre souvenir de mon enfance lié à l’hypnose me ramène à un camp de ski. Un des moniteurs s’amusait à jouer les hypnotiseurs et faire, entre autre, une lévitation du bras. Un de nous se tenait debout face à lui, les yeux fermés et les bras le long du corps. Le moniteur touchait du bout des doigts les mains du gamin en lui suggérant qu’il avait des centaines de ballons très légers attachés à ses mains qui commençaient à se soulever légèrement, tranquillement alors que les ballons montaient de plus en plus haut dans le ciel. Et comme par magie les bras s’élevaient, ils suivaient le mouvement. On a ensuite essayé entre nous, parfois ça marchait, parfois non. Observer son bras s’élever sans que le mouvement soit fait consciemment était une sensation géniale.

 

Vous avez certainement aussi déjà vécu ça. Peut-être avec un professeur qui a su vous captiver en cours, un ami passionné par je-ne-sais-quoi et qui partage son enthousiasme avec vous, vous prendre au jeu avec un enfant et en oublier le temps passer, etc.

 

Dans ces moments on parle d’un état hypnotique plutôt que d’hypnose au sens propre, puisqu’il est induit plus ou moins involontairement. Donc, encore une fois, si nous sommes tous capables d’induire l’état hypnotique involontairement, nous sommes donc bien tous capables d’être des hypnotiseurs. Certains son juste plus doués que d’autres… 😉

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire