Hypnose : la transe et ses signes

5897992630_0c33618fc6_b

 

Comme je l’ai déjà expliqué dans plusieurs articles (Qu’est-ce que l’hypnose et comment ça marche ? ou L’hypnose a-t-elle été prouvée scientifiquement ?), l’hypnose est un état naturel que chacun expérimente quotidiennement. Cela dit, nous n’identifions pas nos moments de rêverie comme étant de brèves transes hypnotiques.

Lorsque l’on parle de transe hypnotique, beaucoup imaginent, à tors, qu’ils « perdront conscience » et vivrons une expérience psychédélique. Alors si l’hypnose ne fait pas ressentir ses effets spectaculaires, comment la reconnaître ?

Les signes indiquant un état d’hypnose sont nombreux. La transe se traduit souvent par un relâchement musculaire général du corps et du visage. Cette détente peut mener jusqu’au sommeil, voir à la léthargie. Le pouls ralenti ainsi que la respiration, qui devient également plus profonde. La chaleur corporelle se modifie sensiblement.

Dans cet état très agréable de détente, les mouvements volontaires sont ralenti voir inhibés alors que parallèlement le sujet peut avoir des mouvements involontaires, allant d’un simple soulèvement d’un doigt aux soubresauts corporels.

Au niveau des yeux, le larmoiement augmente et un balayement des orbites ou des mouvements rapides des paupières peut être observé. Lorsque le sujet hypnotisé a les yeux ouverts, on constate une fixité oculaire ainsi qu’une défocalisation du regard.

Le réflexe de déglutition change, soit en augmentant soit en ralentissant, et le timbre de la voix se voit légèrement modifié.

Parallèlement, les sensations ressentis en hypnose sont divers et variés. Le sujet pourra avoir un sentiment de flottement, de légèreté, tout en pouvant ressentir paradoxalement une forme de  lourdeur. Ces sensations paradoxales pourront aussi être traduites par l’impression d’être présent et absent à la fois.

L’hypnose s’utilise dans le monde médical pour ses propriétés anesthésiques et analgésique. En thérapie, l’hypnose est particulièrement appréciée pour l’hypermnésie qu’elle peut apporter. Dans le monde du spectacle, par exemple, ce sont les hallucinations, positives ou négatives, et l’amnésie qui sont recherchées.

L’imagerie mentale ainsi que l’acuité sensorielle, qu’elle soit visuelle, auditive, kinesthésique, olfactive ou gustative, sont amplifiées.

Tous ses signes ne sont pas ressentis simultanément lors de la transe. Certaines personnes sont plus réceptives aux suggestions verbales alors que d’autres sont plus enclines à se laisser aller une fois que certains phénomènes sensoriels. Chaque séance d’hypnothérapie est différente et propre à chacun.

De même que, en thérapie comme lors d’un spectacle, l’intensité de la relaxation varie en fonction de l’objectif. Par exemple, lors d’une régression en âge la personne doit être capable de parler tout en expérimentant une hypermnésie. Lors d’un spectacle, le sujet doit être capable de bouger et répondre positivement aux suggestions induites mais la désinhibition est nécessaire.

Cela étant dit l’hypnose, et l’hypnothérapie en particulier, peut être pratiquée de manière ponctuelle, sans objectif autre que la relaxation, au même titre qu’une séance de massage.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire