Combien de séances me faudra-t-il pour régler mon problème?

En voilà une question bien délicate. Combien de temps faut-il pour se libérer d’une phobie qui nous poursuit depuis l’enfance, rompre un schéma répétitif et construire une nouvelle façon de vivre, vaincre sa timidité pour oser prendre la parole en publique ou encore arrêter de fumer?

C’est vrai que quand on décide de (re)prendre sa vie en main, on aurait tendance à vouloir que les choses se fassent en un claquement de doigts, quitte à oublier même que le problème ai un jour existé. Autant cet enthousiasme peut être porteur, autant l’impatience peut s’avérer contre-productive. Si vraiment il y avait une formule magique pour résoudre tous nos soucis en un claquement de doigts, ça se saurait.

Mais en même temps, qu’est-ce que la vie aurait d’intéressant si nous n’avions pas l’opportunité d’apprendre à travers nos vécus?

La bonne nouvelle est que l’hypnose est ce qu’on appelle une thérapie brève. C’est à dire que la personne pourra obtenir des résultats au bout de quelques séances déjà.

«Quelques» ça veut dire combien séances?

Toutes les thérapies ne durent pas des années. En principe les thérapies dites brèves (que ce soit l’hypnose ou une autre) ne vont pas au delà d’une dizaine de séances par thématique.

Parfois, c’est plus rare, une séance suffi pour que la personne ai un déclic ou comprenne ce qu’elle peut faire au quotidien. Par exemple un étudiant qui a envie de mieux se concentrer et mémoriser pourra simplement apprendre quelques techniques d’auto-hypnose pour se mettre dans une bulle pour réviser efficacement et accéder plus facilement à ses connaissances lorsqu’il en a besoin.

C’est clair que quand le problème est plus profond, il va falloir un peu faire le tri entre les attentes, les peurs, les croyances limitantes, etc. Qu’y a-t-il derrière tel ou tel comportement? Imaginons quelqu’un qui a du mal à exprimer ce qu’il veut et à se faire entendre. En cherchant un peu, on pourrait, par exemple, découvrir qu’une partie «inconsciente» de cette personne croit qu’elle risquerait, en s’exprimant librement, de se faire rejeter. Dans ce cas, il faudra aller voir d’où vient cette croyance et comment elle s’est construite pour ensuite trouver une solution, une nouvelle façon de faire, tant au niveau conscient qu’inconscient.

L’avantage avec l’hypnose est qu’on peut très rapidement aller à l’essentiel et trouver la source du problème. En général on se situe entre 2 et 4 séances, plus ou moins espacées dans le temps.

Du coup, qu’est-ce qui détermine l’efficacité?

Chaque personne, chaque problème est unique. Je le vois lors de mes ateliers. Même si au départ tout le monde vient pour «la même chose», au final c’est toujours un peu différent pour chacun.

Hypnose ou pas, le changement ne se fera pas tout seul. Il faudra quand même s’appliquer, se remettre en question, essayer de nouvelles choses, observer ce qui se passe et simplement continuer à avancer. Ce sont souvent de belles prises de conscience et une rencontre avec soi-même.

Lorsqu’on a vécu des années avec une peur, un comportement, une croyance limitante, c’est normal d’avoir besoin de temps pour trouver un nouvel équilibre.

Et en comparaison, quelques semaines, quelque mois, est-ce si long pour enfin oser se sentir bien?

S’inscrire à la newsletter