Auto-hypnose et méditation: quelle différence?

Hypnose vs. méditation

Il arrive parfois que l’on me demande, à la suite d’une séance ou lors d’un cours que je donne, s’il y a une différence entre l’auto-hypnose et la méditation et si oui, laquelle?

En effet, certaine personne sont parfois confuses. Suit-on les mêmes étapes? Le but est-il le même? S’agit-il finalement de différentes formes de la même chose?

A ces questions, la réponse est clairement non. Bien sûr il y a certain points communs (sinon il n’y aurait pas de confusion), mais il s’agit bien de deux pratiques distinctes.

La pratique de la méditation

Pour vous faire une petite idée, voici une séance de méditation de base qui se fait en quatre étapes:

Installez-vous confortablement au calme, dans un endroit où vous ne serez pas dérangé.

Fermez les yeux, inspirez tranquillement par le nez et expirez par la bouche.

Focalisez toute votre attention sur votre respiration. Si votre esprit s’envole, revenez simplement sur votre respiration. Continuez comme cela aussi longtemps que vous le souhaitez.

Lorsque vous êtes prêt à terminer la séance, ouvrez les yeux, levez-vous, étirez-vous et retournez à vos occupations.

La méditation est un merveilleux moyen pour apprendre à apaiser son esprit, se recentrer et entrer en contact avec son soi intérieur. Méditer est un but en lui-même, c’est ce que l’on cherche à atteindre dans cette pratique.

La pratique de l’auto-hypnose

On pratique l’auto-hypnose avec un objectif précis. La liste de son champ d’application est non exhaustive:

  • rompre de mauvaises habitudes (fumer, grignoter, se ronger les ongles, etc.)
  • canaliser ses émotions
  • trouver le sommeil
  • réduire l’anxiété
  • se libérer du stress
  • gérer une douleur
  • améliorer sa confiance et son estime de soi
  • etc.

Après l’induction qui, nous sommes d’accord, peut ressembler aux trois premières étapes de la méditation, il y a tout un travail de changement par rapport à la thématique/problématique de la personne hypnotisée.

C’est à ce moment-là que la personne sous auto-hypnose utilise des visualisations, des suggestions, des ancrages ou toutes autres techniques apprises.

Elle entre en contact avec son inconscient pour trouver de nouvelles ressources, des réponses à ses questions ou encore des solutions pour pouvoir adopter de nouveaux comportements et/ou habitudes.

En d’autre terme, lorsque l’on utilise l’auto-hypnose, l’objectif est de changer ou d’améliorer quelque chose de précis.

Quelques points communs entre auto-hypnose et méditation

Nous le disions plus haut, l’induction hypnotique peut ressembler à la méditation. D’ailleurs je commence toujours les séances d’hypnose et d’auto-hypnose par faire quelques respirations profondes avant d’observer un moment le cycle des inspires et expires.

Une autre similitude est l’état dans lequel se trouve la personne en auto-hypnose et méditation. Dans les deux cas le rythme cérébral est le même (en tout cas pour une hypnose « profonde »). Il s’agit du rythme cérébrale Thêta.

Les sensations ressenties en auto-hypnose et méditation peuvent également être les mêmes. Détente profonde, légèreté, paix, etc.

En conclusion, ce qui diffère clairement auto-hypnose et méditation est le but recherché en pratiquant. Et comme vous le voyez, les deux peuvent aisément se combiner.

S’inscrire à la newsletter