Amener l’hypnose au bureau

Faire de l’hypnose au bureau et prendre quelques minutes pour se recentrer, recharger ses batteries ou se mettre « dans une bulle » pour ne plus être dérangé par ce qui se passe autour de nous peut nous faire gagner de l’énergie et un temps considérable.

On vient de plus en plus me voir pour des questions de bien-être et de développement au niveau professionnel et cela concerne toutes les « étapes » de la carrière d’une personne, quel que soit son statut (apprenti, cadre, manageur, demandeur d’emploi, etc.). Ben sûr, les thématiques sont diverses et variées : stress, manque de confiance, baisse de la motivation, problème de sommeil, anxiété, difficulté pour s’exprimer. Si un accompagnement en thérapie s’avère parfois nécessaire, une pratique individuelle de l’hypnose au bureau (ou plutôt d’auto-hypnose du coup) peut apporter un vrai plus dans le quotidien d’une personne.

Voici deux petits exercices très simples pour amener l’hypnose au bureau. Ils peuvent être fait discrètement et à tout moment de la journée pour retrouver un peu de calme et de sérénité au travail (ou ailleurs).

2 façons d’utiliser l’hypnose au bureau

Augmenter sa concentration

Petit coup de pompe en début d’après-midi, 1’000 choses à finir impérativement aujourd’hui, des interruptions incessantes, nous sommes parfois submergés par notre environnement et notre cerveau « part en vrille ».

La prochaine fois que vous vous sentez dispersé, prenez un petit moment pour revenir à vous. Sentez votre respiration (ça peut être le mouvement du ventre qui se gonfle à l’inspire et se dégonfle à l’expire ou la sensation de l’air frais qui entre dans le nez et ressort légèrement réchauffé). Observez les points de contact avec votre fauteuil ou ce qui vous supporte. Sentez vos pieds contre le sol. Laissez une sensation de lourdeur agréable s’installer dans votre corps. Ce simple petit exercice d’ancrage vous aidera à « revenir » et vous concentrer.

Relâcher la pression

Il y a des journées où rien ne se passe comme prévu, on n’y peut rien, c’est comme ça. Le stress et la pression s’accumulent et on devient une véritable boule de nerfs.

Comme pour l’exercice précédent, concentrez-vous quelques instants sur votre souffle. Imaginez que votre corps est chargé d’électricité. Imaginez ces petits éclairs qui s’accumulent dans votre corps, sans pouvoir en sortir. Comme un paratonnerre qui ne serait pas branché à la terre. Posez vos mains sur les cuisses ou les accoudoirs de votre fauteuil et les pieds à plat par terre. « Branchez-vous » au sol et imaginez que toute l’électricité contenue en vous commence à descendre jusque dans vos pieds et s’échapper dans la terre. Vous pouvez vous aider de votre souffle, à l’expiration imaginez que l’électricité est poussée vers le bas. Quand vous vous sentez prêt, revenez gentiment dans le présent.

S’inscrire à la newsletter